• Prieuré de Saint- Cosme - Demeure de Ronsard

    Prieuré de Saint-Cosme en Touraine-
     Sur mon blog des Dgimis

    Une magnifique demeure à visiter de Pierre de Ronsard , j'ai adoré Des vestiges de l’ancienne église où repose Ronsard aux jardins que les chanoines du XIIe siècle voyaient comme un « paradis sur terre », l’ancien monastère a conservé sa dimension historique, spirituelle et poétique.

    Prieuré de Saint-Cosme en TourrainePrieuré de Saint-Cosme en Tourraine

     

     

     

     

     

    Il offre aujourd’hui de multiples parcours de visite qui relient les époques et les arts par le prisme de l’architecture, de la poésie et de l’art contemporain. Sa programmation éclectique, ses aménagements qui convoquent les cinq sens et sa médiation interactive sont autant d’invitations à apprendre, se laisser surprendre et se détendre, en famille ou entre amis.

              Un peu de poésie

    Pierre de RONSARD
    1524 - 1585

     Mignonne, allons voir si la rose

    Mignonne, allons voir si la rose

    À CASSANDRE
    Mignonne, allons voir si la rose
    Qui ce matin avait déclose
    Sa robe de pourpre au soleil,
    A point perdu cette vesprée,
    Les plis de sa robe pourprée,
    Et son teint au vôtre pareil.
    Las ! voyez comme en peu d’espace,
    Mignonne, elle a dessus la place
    Las, las ses beautés laissé choir
    Ô vraiment marâtre Nature,
    Puis qu’une telle fleur ne dure
    Que du matin jusques au soir !
    Donc, si vous me croyez, mignonne,
    Tandis que votre âge fleuronne
    En sa plus verte nouveauté,
    Cueillez, cueillez votre jeunesse :
    Comme à cette fleur la vieillesse
    Fera ternir votre beauté.
    « Départ on part !!!!!!Quelle aventure !!! »

  • Commentaires

    5
    Vendredi 26 Juin à 15:53
    Renée

    Merci pour la découverte avec ces quelques clichés et surtout ce beau poème. Bisous vous 3

    4
    Mercredi 24 Juin à 21:11

    Sur mon ordi c'est lisible, mais est ce que comme ça c'set mieux?

    Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, 
    Assise auprès du feu, devisant et filant, 
    Direz chantant mes vers, en vous émerveillant : 
    Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle.

    Lors vous n'aurez servante oyant telle nouvelle, 
    Déjà sous le labeur à demi sommeillant, 
    Qui au bruit de mon nom ne s'aille réveillant, 
    Bénissant votre nom de louange immortelle.

    Je serai sous la terre, et, fantôme sans os, 
    Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ; 
    Vous serez au foyer une vieille accroupie,

    Regrettant mon amour et votre fier dédain. 
    Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain ; 
    Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

    Pierre de Ronsard. 

    3
    Mercredi 24 Juin à 18:50

    Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, 
    Assise auprès du feu, devisant et filant, 
    Direz chantant mes vers, en vous émerveillant : 
    Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle.

    Lors vous n'aurez servante oyant telle nouvelle, 
    Déjà sous le labeur à demi sommeillant, 
    Qui au bruit de mon nom ne s'aille réveillant, 
    Bénissant votre nom de louange immortelle.

    Je serai sous la terre, et, fantôme sans os, 
    Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ; 
    Vous serez au foyer une vieille accroupie,

    Regrettant mon amour et votre fier dédain. 
    Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain ; 
    Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

    Pierre de Ronsard

      • Christiane Rodde
        Mercredi 24 Juin à 19:53
        Dommage l écriture est difficilement lisible!
    2
    Mercredi 24 Juin à 18:44

    Je connais le poète mais point sa demeure.... merci à vous deux, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :