• Les Baux de Provence, Office du Tourisme
    La Citadelle des Baux située à l'extrémité du village est incontournable. 
    Le site s'étend sur 7 hectares et permet de découvrir les principaux vestiges du passé tumultueux des Baux de Provence : ruines du château médiéval, chapelle castrale, expositions de machines de siège, donjon, tour sarrasine...

    c'est une formidable histoire de la Provence racontée dans un vaste décor de pierre et de roche.

     

    Le village se visite (avec bonheur) exclusivement à pied, ont peut y admirer des maisons anciennes restaurées avec goût et talent.
    De belles façades Renaissance et quelques hôtels particuliers magnifiques qui accueillent pour la plupart galeries d'art et musées.

      

                                                              

    Il y a  de nombreux ateliers d'artisans et boutiques de produits provençaux.
                                                   Et .... devinez quoi ... bin j'ai acheté des bons trucs !!!!  Le village des Baux 

     

     


    ---> un galet  d'argile moussant parfumé,
    le galet est aussi idéal contre les tâches
    nicotine, goudron,graisse , peinture, etc etc..


    14 commentaires
  • Ceux qui nous ont suivis pendant nos vacances
    Ont pu voir ça .... Désolée pour eux ♥ ♥ ♥
     

     

     

     

    Les Baux de Provence -

    Le village des Baux de Provence est situé au coeur des Alpilles sur un plateau rocheux à 245m. Il domine des paysages exceptionnels sur Arles, la Camargue et les Alpilles et vous offre des panoramas à vous couper le souffle.

    Cette immense et superbe forteresse de pierre est sans conteste un des must de la Provence !

     

    Le village est classé et labellisé "un des plus beaux villages de France",
    il a été restauré patiemment avec beaucoup de soin.

    Aujourd'hui, son patrimoine historique est exceptionnel avec un trésor de 22 pièces architecturales classées Monument Historique : église, château, hôtel de ville, hôpital, chapelles, maisons, portes... sans compter les objets mobiliers et la collection de tableaux.

     


    23 commentaires
  •   Nous irons nous poser 
    pour la nuit au Mas Carlin des Alpilles,
    Mas provençal tenu par un viticulteur . 5 où 6 places pour les CC ,

    le chien qui vient nous voir et  avec qui Louna essaye de jouer,
    les poules et le coq qui viennent grappiller le pain que je leur ai mis et voilà notre vie !!!


    Que du bonheur comme le dirait Michel.

     

     

     

     

     

     


    la petite dégustation qui va bien et ... ou on achète quelques produits et bouteilles
    et nous reprendrons la route le lendemain matin.Le Mas Carlin dans les Alpilles

                                            Pour agrémenter certaines viandes  ---->
    il y a différends arômes, et , c'est excellent.

    N 43.7833  E 4.7641 Chemin de Rousty 13103
    Mas-Blanc-des-Alpilles( et park4night et France passion)


    17 commentaires
  • Du promontoire au cirque de Navacelles, nous avons aperçu de loin, le pont de Millau

    Nous  étions trop loin pour faire de la belle photo.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un village tout au loin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                   Aucune balade à pied , vu que j'étais tombée la veille.

                                      Obligés de couper le pantacourt  pour faire les soins !!!


    22 commentaires
  • Le cirques de Navacelles

    Au coeur de l'espace Causses et Cévennes, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO,

    Au nord du département de l'Hérault, à la limite avec le Gard, la rivière Vis a creusé son lit dans le calcaire des causses (Blandas et Larzac), formant ainsi de vastes méandres.  Au fil du temps,
    l'érosion de la roche a permis à la rivière de couper au plus court, et d'abandonner son ancien lit.

    Ainsi est né le Cirque de Navacelles.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                  guide touristique ----->  ----->

     Chaque saison apporte à ce site incontournable une atmosphère particulière :
    - en été, les cigales stridulent
    dans la lumière crue et la chaleur.
    - en hiver, les bancs de brume dissimulent
    le fond du cirque, dans une ambiance
    silencieuse, comme ouatée.

    • Le point de vue de la Baume Auriol offre un magnifique panorama. Vous pouvez faire une halte pour vous restaurer et goûter les produits du terroir. Un point d'information et des expositions expliquent le site et ses richesses.

     

    • Sur le causse, dolmens, menhirs et cromlechs sont les témoins des rites et des croyances des hommes qui le peuplaient au Néolithique.
    • En amont, ne manquez pas non-plus, au Moulin de la Foux, la résurgence de la Vis, qui re-jaillit de sous terre, de manière spectaculaire, après avoir abandonné une partie de son lit
      sur plusieurs kilomètres.

     

    © Steeve Le Gal 

    ---->  photo du net  ---->

     

     


    20 commentaires
  • En remontant vers chez nous , nous avons passé la nuit dans une ancienne mine désaffectée,
    Les camping-caristes , y sont les bienvenus .

    Decazeville

     En occitan La Sala, est une ville du département français de l'Aveyron et de la nouvelle région Occitanie.

    Ville récente d’environ 180 ans, c’est l’une des premières qui a été bâtie autour et à cause de l’industrie. A l’origine, on y trouvait des marécages, le domaine de Lassalle et trois villages : St Roch, Vialarels, St Michel.

     

    Le Duc Elie Louis DECAZES, ambassadeur de Louis XVIII en Angleterre, avec l’aide de François CABROL va implanter la sidérurgie à Decazeville en suivant la méthode à l’anglaise : fabriquer de la fonte avec du charbon et du minerai de fer.
    C’est le début de la révolution industrielle à Decazeville et dans le bassin où l’on commence à exploiter le charbon en galeries souterraines.

     

    La première coulée de fonte a lieu pour la Noël 1828 sur le site de la Forézie à Firmi. L’usine est ensuite déplacée au lieu-dit Lagrange (actuellement ZI du Centre). Decazeville devient commune en 1834 et prend le nom de son fondateur. La ville connaît de grands jours (en 1842 c’est la plus importante usine sidérurgique en France) et est en pleine expansion jusqu’en 1855, date à laquelle le traité de libre échange signé avec l’Angleterre provoque une très longue crise métallurgique nationale.

     

    Decazeville                                     Pierre Vetter  Géologue   ------>

     

    L’exploitation de la mine à ciel ouvert,la Découverte, débute en 1892. Mais la métallurgie décline peu à peu, après la guerre. Les mines souterraines sont abandonnées en 1966. La concentration des efforts s’est donc effectuée sur la mine à ciel ouvert,la Découverte, qui est devenue la plus grande exploitation de ce type en France (3,7 km de long,2,5 km de large,250 m de profondeur).

    Chevalement de mine

     Le Chevalement (22 m de haut), a été construit en 1902-1904, il desservait le puits central, qui descendait d’abord entre 1902 et 1904 à 127,27 de profondeur puis entre 1930 et 1936 à 151,07 m.

     

    Il servait aussi à l’aérage des galeries, notamment la sortie d’air, même si les mineurs y descendaient à raison de 1000 mineurs toutes les 24 h, réparties sur 3 postes de travail, soit un système de travail en 3 x 8, (deux cages, une descendante et l’autre ascendante de manière simultanée, pouvant porter chacune 40 hommes).

     

    Près de 20 millions de tonnes de charbon et autant de remblais, bois et fers de soutènement, en ont été extraits. Ses molettes s’arrêtèrent définitivement de tourner en 1966. C’est à partir de 1971 qu’a été organisé le pompage des eaux dans le puits pour faciliter la continuité de l’exploitation charbonnière à découvert.

    Le puits central a été bétonné en 2005 pour sa mise en sécurité. Aujourd’hui il est le seul chevalement du territoire, ce qui lui confère une haute valeur symbolique.

     

     

    Depuis 2001 l’activité est définitivement arrêtée mais la ville reste très empreinte de son passé minier.
    Decazeville

     

     

     

     

     

    photo de l'office du tourisme    -->
      de Dcazeville


    27 commentaires
  • Encore quelques photos dans Avignon.

    Avignon

    Avignon Avignon

    AvignonAvignon

     

     

     

     

     

     

    Et nous sommes repartis ...
    AvignonEn reprenant le bateau pour traverser le Rhône et
    retrouver le Jules au camping.

    Avignon


    21 commentaires